MAJ 16/12/2022

Tribune de la majorité municipale (groupe "Triel c'est Vous !")

Un triste spectacle...
Depuis quelques mois, les ambitions politiques de certains élus ont supplanté l’intérêt général, au détriment des agents et des Triellois.
Après une cabale savamment orchestrée contre une employée, plusieurs élus de la majorité, soutenus par une partie de l’opposition, ont vu une opportunité pour « tenter » de pousser le Maire à la démission.
Malgré un rapport d’enquête sans appel, pas le temps de s’excuser auprès de leurs victimes, ils s’empressaient déjà d’inventer d’autres motifs, créant ainsi la confusion chez certains : urbanisme, finances, rumeurs de non-paiement des salaires, de tentatives de suicide…
Leurs venues intempestives et répétées en mairie ont été dénoncées par des agents ne supportant plus la pression subie et l’instrumentalisation de leur bien-être.
En témoignent :
• La demande de report du vote d’une ligne budgétaire indispensable à leur prime annuelle
• Les dénigrements et critiques publics du travail des services
• La mise en péril budgétaire du CCAS en s’abstenant ou en refusant de prendre part au vote lors du précédent conseil municipal…
Du jamais vu en France !
Gardons l’espoir que 2023 leur permette de recouvrer raison et sens commun.

Groupe Triel Autrement

Une crise inédite sévit actuellement au sein de la majorité municipale. Neufs élus se sont désolidarisés du maire. Ils dénoncent un exercice du pouvoir opaque et sans partage, lourd de conséquences pour la ville, les Triellois et les agents. Résultant de ce mode de gouvernance, la dégradation continue du climat social à la mairie a des incidences évidentes sur la qualité des services publics.
L’absence de concertation sur les projets structurants est toute aussi inquiétante, encore plus pour les riverains. Le maire décide et formate seul Triel pour les 30 à 40 prochaines années. Bien éloignée des promesses électorales, l’évolution du centre-ville en est une bonne illustration.
Et que dire du manque de visibilité en matière budgétaire. Notre demande à disposer des livres de comptes est toujours sans réponse de la part du maire, de fait, hors la loi. Gageons que ce manque de transparence financière n’augure pas de réveils douloureux pour les Triellois. Aujourd’hui minoritaire au conseil municipal, le maire à l’opportunité de changer sa gouvernance dans l’intérêt de la ville et des Triellois. S’en saisira-t-il ?
Nous vous souhaitons de bonnes fêtes de fin d’année.

Groupe Vivre Ensemble à Triel

Chères Trielloises, chers Triellois,

Nous vous présentons nos meilleurs voeux pour l’année 2023 ainsi qu’à vos proches. Nous vous souhaitons sincèrement que les conditions soient réunies afin que vous puissiez affronter sereinement les crises actuelles.

La mauvaise gestion financière de notre ville a déjà conduit à une hausse de la part communale de vos impôts fonciers, contrairement aux engagements de campagne du maire.

Les dérives humaines et démocratiques que nous signalons depuis plus deux ans se confirment malheureusement ;
En effet, 9 des élus de la majorité ont décidé de se désolidariser du maire après avoir appris des signalements de souffrance au travail d’agents municipaux et des décisions qu’on leur a dissimulées.

En ce début d’année, nous nous engageons à votre service et nous serons extrêmement vigilants, comme notre devoir nous l’impose, afin que :
- les agents aient de bonnes conditions de travail pour continuer à vous assurer des services de qualité.
- les dérives financières cessent et revenir à un équilibre budgétaire indispensable pour maîtriser la dette.
vivre.ensemble.triel@gmail.com

Groupe Triel a du Talent !

Nous souhaitons profiter de cette tribune pour exposer, posément et en dehors du climat hystérisé des derniers conseils, notre position quant aux tensions actuelles que connait notre organe délibérant.

Fidèles à notre volonté de s’inscrire dans une opposition constructive, nous ne souhaitons pas céder à l’agitationgénérale qui prend en otage projets et agents par le refus quasi-systématique des propositions émanant du Maire.

Plus loin, démocrates convaincus, nous gardons en tête la volonté clairement exprimée par les triellois de placer à leur tête Monsieur Cédric AOUN.

Pour ces raisons, et même si nous comprenons tout à fait le malaise qui a pu pousser certains élus de la majorité à s’éloigner de celle-ci, nous faisons le choix de rester le plus objectif possible afin de ne pas bloquer la machine municipale.

Nous espérons sincèrement, après les deux derniers conseils municipaux où tout le monde a pu exprimer sa voix, que nous allons à présent pouvoir collectivement faire avancer Triel ensemble.

Jonas Maury et Mélody Sénat - Triel a du talent !