La consultation, qui a duré un peu plus de deux mois, du 8 juillet au 12 septembre 2019, portait sur l’aménagement d’un site de 20 hectares environ, situé à l’entrée sud de Triel-sur-Seine.

Ce site fait partie intégrante d’un terrain plus étendu d’environ 70 hectares qui a été utilisé entre 1972 et 1989 pour l’exploitation d’une carrière et le stockage de déchets non dangereux. Depuis 1990, EMTA assure le suivi post-exploitation du site. La sécurisation du site a conduit depuis à des opérations de remblaiement, jusqu’à aujourd’hui.

Une partie du terrain (30 hectares environ) fait l’objet d’un projet de ferme photovoltaïque, lauréat d’un appel à projet dont la décision a été rendue en septembre 2019. Une autre partie (20 hectares environ) est déjà réservée à la préservation de la biodiversité. Les 20 hectares restant constituent le périmètre du projet d’aménagement porté par EMTA. La Ville de Triel-sur-Seine, et les propriétaires concernés sont également étroitement associés à la construction de ce projet.

Ces différents partenaires ont entamé une réflexion en 2019 sur l’avenir du site, autour d’un parc « sports/nature » intégrant potentiellement un golf et des cheminements piétons et cyclistes. EMTA et la Ville de Triel ont décidé de lancer une consultation pour recueillir les réactions du public sur ces premières pistes et recueillir d’autres idées.

Les objectifs de la consultation

La consultation avait pour objectifs :

  • D’informer le public sur les enjeux et l’historique du site ;
  • D’informer le public sur les contraintes d’aménagement du site, notamment réglementaires ;
  • De répondre aux interrogations du public ;
  • De convaincre de la nécessité de réaménager ce site dont la position à l’entrée de la ville est stratégique ;
  • De partager les premières pistes d’aménagement autour d’un « parc sports / nature » pour vérifier si elles suscitent l’adhésion ou le rejet de la population ;
  • De recueillir toute autre bonne idée pour valoriser ce site, tout en répondant aux besoins des Triellois et dans un cadre contraignant ;
  • D’entendre les riverains pour adapter le projet à leurs problématiques ;
  • D’approfondir les réflexions pour tendre vers un projet d’aménagement le plus consensuel possible, suscitant à la fois l’adhésion d’EMTA, de la Ville, des propriétaires et de la majorité des participants qui se sont exprimés ;
  • D’organiser un débat de fond réellement constructif.